Prieuré Saint-Michel de Grandmont

Le Prieuré Saint-Michel de Grandmont entame un nouveau
chapitre de sa longue histoire

Le Prieuré construit au XIIe siècle abrite un cloître à l’intérieur et sa chapelle. ML-ALAINMENDEZ

Très prisé des visiteurs, le site d’exception qui cumule patrimoine et environnement a changé de propriétaire et de gardiens.
Moins connu que ses voisins de Navacelles, Saint-Guilhem et du Salagou, le Prieuré Saint-Michel de Grandmont n’en est pas moins un lieu unique, une pépite de 5 000 ans d’histoire au cœur d’un parc mégalithique situé entre Soumont et Saint-Privat, sur les hauteurs de Lodève.
Entre accueil, visites, animations et entretien, les journées d’Ariane et Jean-Baptiste sont bien remplies. Voilà plus d’un an qu’ils travaillent pour le nouveau propriétaire d’un prieuré réputé pour son bâti ancien sur un domaine de près de 500 hectares avec son parc abritant biches et cerfs ainsi qu’un dolmen datant du néolithique.

Développer des chantiers de bénévoles

« Nous avons pris le relais de Martine et Pascal les précédents gardiens partis en retraite, naturellement », indique Ariane, arrivée avec son compagnon Jean-Baptiste depuis l’Ardèche à la demande de Nicolas Hériard-Dubrueil qui venait d’acquérir le domaine.
Le couple affiche un enthousiasme non dissimulé : « Quand il est tombé sur l’annonce, il a eu un coup de cœur, comme nous quand nous sommes arrivés. Nous sommes très heureux d’être ici« , explique le couple. « Nous avons d’abord refait la boutique avec des produits exclusivement locaux« . Il a fallu effectuer des travaux aussi.

Ariane et Jean-Baptiste gèrent le domaine. ML-ALAINMENDEZ

« Nous avons repris toutes les toitures des bâtiments, fait venir des élagueurs pour nettoyer le parc, des terrassiers pour faire une station phytoépuration« , complète Jean- Baptiste.
L’ancien enseignant d’histoire-géo, qui a son CAP tailleur de pierres a travaillé dans de nombreux chantiers de jeunes bénévoles.
« C’est une des volontés du propriétaire, mettre en place et développer des chantiers, lancer des offres de stages multi-activités pour à la fois nous aider et transmettre des savoir-faire. »
Comme le stage autour du patrimoine bâti mené pendant ces vacances de printemps.

Un site classé, dans un écrin naturel. ML-ALAINMENDEZ

« Cette année nous avions fermé quatre mois en hiver mais pourquoi pas ouvrir les week- ends hors saison, pour un public local. Nous reprenons aussi une programmation de concerts. Tout est à faire ici et c’est ce qui est formidable. »
En achetant le Prieuré à la famille Bec, le propriétaire Nicolas Hériard-Dubreuil souhaite développer cinq axes : garder les visites, faire du vin, de l’hébergement, accueillir des chantiers de bénévoles ainsi qu’une communauté religieuse.

https://prieure-grandmont.fr
contact@prieure-grandmont.fr

Midi Libre
Publié le 14/04/2024
ALAIN MENDEZ

N'hésitez pas à partager ces informations, merci
S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x