Vallée de l’Hérault : le budget débattu devant une salle de conseil clairsemée

La salle du conseil de la CCVH n’a pas connu l’affluence des grands jours
pour la discussion sur les orientations budgétaires.

Par le jeu des procurations, le quorum était atteint lundi 12 décembre lors du débat d’orientation budgétaire présenté aux conseillers communautaires à Gignac.

La salle du conseil de la CCVH n’a pas connu l’affluence des grands jours pour la discussion sur les orientations budgétaires. TC

Même si le vote du budget n’est pas encore à l’ordre du jour, et que les commissions préparent en amont le travail en informant chaque élu des orientations prises, le débat d’orientation budgétaire permet de positionner les grands axes de la politique fiscale et donc d’investissement qui engage l’année entière.

Deux timides questions ont été posées à Louis Villaret sur les taux de fiscalité, et deux interventions sont venues abonder l’exposé du président, l’une du maire de Gignac se réjouissant que la CCVH n’augmente pas la pression fiscale sur les ménages en 2017, l’autre du maire de Montpeyroux ventant une réflexion budgétaire de prudence et de sagesse, avec des dépenses maîtrisées.

Pourtant les sommes en jeu sont assez importantes pour qu’on s’y intéresse, avec un budget prévisionnel de 17,9 millions d’euros en dépenses de fonctionnement et 8,7 millions d’euros d’investissements pour 2017.
Le président Villaret a d’abord rappelé un contexte économique national en berne, avec une inflation en hausse et une faible croissance, puis des dotations de l’Etat à travers la DGF en baisse, avec une perte en 2017 évaluée pour la CCVH à 134 000€, impactant directement l’épargne brute et la capacité d’investissement.
Malgré tout, il a affiché un objectif pour 2017 de « fonctionnement mesuré, avec une hausse des dépenses prévues de 3% et maintien de l’effort pour l’équipement et la qualité des services rendus à la population. »

Déroulant le projet de territoire intitulé Vallée 3D, Durable, Démocratique et Digitale, il a brièvement et sans rentrer dans le détail des projets, présenté les grandes lignées d’action autour d’une économie attractive et durable, novatrice et créatrice d’emplois, pour une qualité de vie quotidienne pour tous, pour un cadre de vie de qualité et en incluant une dimension culturelle, pour promouvoir le développement des valeurs humanistes.

Le rapport a été adopté à l’unanimité. Le budget en lui-même sera débattu au cours du premier semestre 2017

Midi Libre du 19-12-2016
Tiphaine Comby

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

elementum id, dapibus Praesent Praesent ut Sed ipsum libero id